Vous êtes ici

UROSAP 972 - Nos actions

UROSAP 972Nos actions

Découvrez toutes les actions de l'UROSAP 972 pour la défense des intérêts des structures des services à la personne en Martinique.

Les actions de l’Urosap 972

L’actualité de l’UROSAP 972

Martinique : la délégation FESP reçue au cabinet de la ministre Sylvie Maréchal et la délégation martiniquaise Fesp-Urosap au ministère.Sylvie Maréchal et la délégation martiniquaise Fesp-Urosap 972 au ministère des Affaires sociales et de la Santé, à Paris
En savoir plus : http://fesp.fr/actualite/martinique-la-delegation-fesp-recue-au-cabinet-de-la-ministre

Vision et principales priorités de l’UROSAP 972

Les organismes de SAP sont au cœur de nos préoccupations et de nos actions

L’Union a pour vocation d’organiser, de structurer et de développer le secteur auprès de l’ensemble des interlocuteurs locaux : pouvoirs publics, parlementaires, élus, organisations patronales et représentatives des salariés, etc. L’Union défend et promeut l’ensemble des organismes de Sap de la Martinique dans un souci de proximité territoriale en s’appuyant sur le soutien national de la FESP.

Nos adhérents sont le socle fédérateur de notre action

L’Union et la FESP, dans le cadre des actions de proximité et au niveau national, défendent et portent les intérêts des adhérents pour assurer leur développement dans un cadre juridique, économique et fiscal stable, et ainsi favoriser la qualité (certification des structures, recrutements, gestion des ressources humaines…).

Une prestation de qualité passe par un personnel bien formé

L’Union contribue à la formation des professionnels du secteur pour garantir aux bénéficiaires un service avec un personnel formé, compétent, fiable, et par la même occasion lutter contre l’un des fléaux les plus redoutables de ce secteur, le travail au noir.

Enfin, en tant qu’union de dirigeants de SAP, nous intervenons sur un secteur de l’économie sociale et solidaire permettant le mieux-être de tout un chacun, ainsi que le mieux vieillir des personnes âgées et dépendantes.

Le développement économique et social en Martinique passe par l’entreprenariat. Afin de pouvoir se développer, il convient de répondre aux problématiques de la Martinique, notamment sur le plan démographique, les entrepreneurs du SAP ayant besoin de stabilité, de sérénité et d’actions d’ensemble pour être plus fort.

Les structures de SAP ont également besoin d’un environnement où tous les acteurs réfléchissent et agissent ensemble. C’est dans cet état d’esprit que nous souhaitons, avec la FESP, attirer votre attention sur la situation de la Martinique, notamment sur :

    • le vieillissement de la population faisant de la Martinique le plus « âgé » de France d’ici 2030, ce qui va nécessiter une augmentation des crédits des pouvoirs publics dans la perspective de la prise en charge des seniors afin d’accompagner les collectivités territoriales face à cette transformation démographique ;
    • la nécessité d’une harmonisation de l’aide sociale apportée aux personnes âgées et/ou dépendantes dans la tarification du coût horaire appliqué pour l’Allocation personnalisée à l’autonomie (APA) en Martinique par rapport aussi à d’autres départements d’Outre-Mer, dont la Guadeloupe ;
    • l’intérêt de prolonger le dispositif des contrats aidés dans le secteur des SAP avec un souci réel de pérennisation des emplois ;
    • le poids excessivement important des charges sociales malgré les exonérations d’ores et déjà existantes pour les structures bénéficiant de l’agrément / autorisation conduisant très souvent à la liquidation des structures dans un contexte où l’activité se développe ;
    • la paupérisation de la population âgée aux Antilles du fait d’un contexte économique et social particulièrement précaire lié à l’absence de retraite pour certains nécessite une prise en charge bien spécifique aux DOM pour le développement et la revalorisation de l’habitat (domotique, adaptabilité…) ;
    • la mise en place de la convention collective et particulièrement ses impacts sur le devenir des structures de services à la personne, nécessite une adaptation particulière pour nos départements.

 Les services aux adhérents

Nous proposons à nos adhérents :

  • Une veille informative et législative : Intranet et newsletter à l’attention du réseau avec des contrats types, des informations sur l’évolution de la réglementation, des échanges d’expériences…
  • Un bouquet de services complet : des fonctions supports faisant partie d’un pack initial ainsi qu’un accompagnement à la demande (procédure d’appels d’offres, site internet, communication groupée).
  • Une assistance juridique : recrutement, procédure juridique, etc., avec notamment l’accès à l’« espace adhérent » du site Internet de la Fesp (www.fesp.fr), la réception de :

    - la Lettre juridique Hebdo de la Fesp ;

    - les Alertes juridiques de la Fesp ;

    - l’Année juridique de la Fesp ;

    - la Revue de presse mensuelle de la Fesp ;

    - les comptes rendus des commissions « métiers » du Sesp/Fesp (en fonction des métiers de chacun) ;

    - les études et chiffres clés du secteur ;

    - etc.

  • Une offre de formation professionnelle continue : pour les dirigeants et pour le personnel un programme annuel composé en fonction des besoins du réseau. Des journées techniques viendront ponctuées ce programme rajoutant un volet pratique des plus apprécié. L’accès au conseil et accompagnement de la direction « formation » de la Fesp ;
  • Visibilité régionale et nationale : une interface représentative et structurée en vue d’un dialogue avec les pouvoirs publics locaux et nationaux, grâce à :

    - la représentation territoriale de la FESP en Martinique assurée par la présidence de l’UROSAP 972 ;

    - la représentation de l’UROSAP 972 au niveau national par son adhésion à la FESP et sa participation aux événements organisés par la FESP.

  • Une bourse de professionnels formés à destination des dirigeants : véritable vivier composé dans un premier temps des personnels des structures adhérentes en recherche d’un temps plein, elle pourra faire l’objet de conventions de formation spécifique avec Pôle Emploi en fonction des besoins de développement des adhérents.
  • Un centre ressource et un observatoire régional du secteur : analyses, études, rapports, commande étude INSEE, lois, projets de lois, etc. L’UROSAP 972 participe à l’analyse du secteur et contribue au sein de différentes instances décisionnelles à l’élaboration des schémas et des politiques publiques.
  • Développement durable : l’UROSAP 972 s’inscrit aujourd’hui pour nos structures dans des projets globaux qui englobent dimensions sociales et environnementales (RSE5) est vitale pour qui a une vision à long terme pour son entreprise et son territoire. Cela passe par la coopération territoriale, une coproduction de service sur communes ou le marché est restreint, une certification qualité, la gestion prévisionnelle des emplois comme cité ci-dessus, la Valorisation des acquis de l’expérience (VAE), le dialogue social au sein des structures, la diminution des temps partiels, l’utilisation de produits respectueux de l’environnement, la sensibilisation des particuliers chez qui on intervient, etc. Tout ceci en respectant les équilibres économiques.
  • Attractivité du territoire : l’UROSAP 972 participe à la structuration d’une filière métiers, contribuer à la formation des salariés et à l’identification des besoins en main d’œuvre de la filière avec les pouvoirs publics, développer au travers de son réseau une garantie de bonnes pratiques professionnelles et des compétences, innover et proposer une large gamme de services à tous les publics participent de l’attractivité de la Martinique sur les enjeux sociaux et sociétaux (économique, emploi, qualité des services rendu, etc.). A titre d’exemple, nous envisageons de faire fabriquer les blouses de travail par le SAMU SOCIAL en recyclant de vieux vêtements alliant insertion de publics en difficultés et contribution écologique.
  • Diversification et innovation : l’étroitesse des marchés sur les DOM et les faibles marges consenties dans le secteur, contraindra nos structures à adopter une démarche de diversification et d’innovation pour la plupart. Cependant aucune, toute seule, ne peut se prévaloir.