Vous êtes ici

MAINTIEN A DOMICILE

21 MétiersMAINTIEN A DOMICILE

Prestations assurées auprès de personnes dépendantes (personnes domicile) concourant à la préservation ou la restauration de l’autonomie maintien et au développement des activités sociales et des liens réalisés sur prescription médicale, aide à la mobilité, prestations ménagères…).

Le MAD, un acteur incontournable des SAP

Sur les 16Mds€ de CA du service à la personne, le MAD représente 10Mds

CA du secteur : source ANSP + Chiffres APA, PCH et ACTP : DREES

MAD = Maintien à domicile hors champ des conseils généraux estimé en prorata par rapport à un panel de la profession

  

Le secteur privé non associatif représente 62,5% des emplois

Le MAD emploie 400000 ETP, dont 50000 en entreprises (soit 8% contre un % proche de 0 avant le plan SAP I)

Source BIPE et DARES

  

Les entreprises de MAD sont d’abord des TPE ou des PME

Estimation faite selon typologie des entreprises MAD adhérentes du SESP

 

L’ouverture au secteur privé contribue à la professionnalisation du métier

Les entreprises privées sont obligatoirement agréées qualité, ou autorisées, voire les deux dans certains cas, pour prendre en charge les personnes dépendantes. Elles sont soumises à une évaluation interne annuelle et une évaluation externe tous les 5 ans.

La réponse apportée par le secteur privé aux besoins de MAD a impulsé la création de PME très réactives (travail 7j/7, 24/24, nuit, déplacements avec voiture…), au service du bénéficiaire et conforme aux plans d’aides.

Un certain nombre de ces créateurs vient du monde de la santé créant ainsi une plus grande expertise dans la  prise en charge des personnes aidées.

 

Une exigence qualité traduit notamment par deux engagements forts des entreprises :

- une démarche qualité selon des référentiels exigeants, notamment QUALICERT. A ce jour 80 % des OASP certifiées ou en passe de l'être sont des entreprises,

-démarche de formation continue et/ou qualifiante des intervenants et des encadrants (en priorité sur l’hygiène et la sécurité). A ce jour, 4000 salariés ont été formés par l’ISERP.

Ce dynamisme initié par le secteur privé a également favorisé la qualité des emplois, par une progression permanente des contrats de travail en CDI, à temps plein, et la qualification des intervenants.

 

Le libre choix du bénéficiaire

Le principe du libre choix de la structure, autorisée ou agréée, par la personne âgée ou handicapée qui souhaite rester à son domicile est difficile à remettre en cause, d’autant qu’il permet de tirer les plans d’aide vers le haut, et de créer une offre concurrentielle pour les bénéficiaires.

Les nouveaux modèles de structure, organisés et dirigés par des personnes issues ou proches au monde de la santé, permettent d'offrir un maintien à domicile en lien avec le secteur médical, indispensable pour une meilleure qualité de soin et d’accompagnement des personnes dépendantes.

 

De multiples bénéfices pour l’Etat : création d’emplois et nouvelles recettes financières

 1/ Réduction des frais de santé grâce à la meilleure coordination entre le MAD et celui du médical (hospitalisations par défaut, recours aux bons de transport )…). L'étude "Livre Blanc" du MAD une économie annuelle potentielle de 422 M€ à 1Md€ en le nombre d’«hospitalisations par défaut» (Etude SESP 2008 5ème branche Livre Blanc sur nos propositions)

 2/ Les entreprises participent au financement de la collectivité en s’acquittant d’une TVA et en payant l’impôt sur les sociétés.

 3/ Création d’emplois très importante : 35 000 emplois soit 16 000 ETP créés en 2009 dans le secteur– source BIPE).