Vous êtes ici

Entretien de la maison et travaux ménagers

21 MétiersEntretien de la maison et travaux ménagers

1er « service 5% d’équilibre de vie » consommés par les actifs, et de façon récurrente

Insertion durable dans la vie active de milliers de personnes en rupture avec le monde professionnel

 

Création massive d’emplois « nette / pure »

Création emplois :

95% venant du chômage, et du travail au noir

Personnes peu ou pas qualifiées

 Entreprises : 13 000 ETP + 2000 en 2009

 

Forte contribution à l’activité des femmes

Emplois non délocalisables, pourvus en CDI à 98% par des femmes, qui choisissent leur temps de travail, les jours et heures de missions, les secteur géographiques d’intervention

 

Maillage territorial

En intervenant chez les personnes vivant en milieu rural, et en y apportant une activité, les entreprises permettent à ces personnes, de tous âges, de rester implantées dans leur environnement familier.

 

Une double fonction d’insertion – tremplin


Insertion professionnelle durable

Programme de formation continue pour tous les collaborateurs, complet, encadré par le référentiel qualité QUALICERT, la certification qualité la plus exigeante du secteur des SAP

Formation systématique et évolutive

(fonction de l’expérience et des compétences acquises)

 

  • Savoir-faire : compétences techniques (techniques de repassage, d’entretien des matériaux…), utilisation et entretien des matériels et machines utilisées, gains de productivité importants
  • Savoir-être : relation client, autonomie du travail, capacité d’adaptation à des environnements et à de exigences diverses…

 

Perspectives d’évolution professionnelle rapide

Au sein de l’entreprise / filière :

Intervenant àchef d’équipe à formateur, évaluation à responsable d’agence

Vers d‘autres métiers du service :

Maintien à domicile, services liés à la santé et au social…

 

 

Pour l’Etat : un investissement rentable àdes bénéfices économiques

 

 CA Entreprises Entretien de la maison 2010 = 150M€ àCoûts impliqués

 

 

 

Economie pour les Finances publiques = 135 M€

 

-> Insertion en CDI de chômeurs / travail au noir

 

-> RSA+CMU+allocations diverses = 10 000€/an/pers

 

2008 - DPE – DARES

 

-

 

 Coût net des mesures fiscales = 20M€

 

-> 75M€ de réduction ou crédit d’impôt pour les particuliers -> 55M€ de recettes fiscales et sociales (TVA, impôts divers, cotisations sociales et retraites...)

 

 =

 

 Recettes = 115 M €

 

 

 

Lutte contre le travail au noir

 

 Si 3 employeurs sur 10 au noir transforment leur pratique

 

Soit 60 000 employeurs

 

Achetant 2h de services par semaine, 10 mois par an

 

Soit 4 800 000 heures de service

 

 + 3 000 ETP