Vous êtes ici

Toute l'actualité

Les représentants de la première promotion de l'UDA SAP rouennaise.Les représentants de la première promotion de l'UDA SAP rouennaise.

Apprentissage Rouen : la Fesp, l'Irsap et la Région lancent la première UDA SAP

Engagée dans des actions concrètes de réponses aux tensions sur le recrutement, la Fesp s'est rapprochée de l'IRSAP et du Conseil régional de Normandie pour lancer la première Unité décentralisée d'apprentissage dédiée aux métiers des services à la personne. Une initiative prévue pour être reproduite sur d'autres territoires.

Il fallait deux ans en moyenne pour ouvrir une section d’apprentissage aux métiers des Services à la personne. Ce délai n’était pas compatible avec les attentes des employeurs et créateurs d’emplois. Aussi, la Fédération du service aux particuliers (Fesp) et l’Institut régional de services à la personne (Irsap) de Normandie ont lancé officiellement, le 29 mai 2017, dans les locaux de l’Institut de formation en alternance (IFA) Marcel Sauvage, à Rouen, la première Unité décentralisée d’apprentissage (Uda) dédiée aux métiers du secteur. Cinq mois auront suffi aux porteurs de ce projet pour aboutir à une ouverture directement opérationnelle.

Représentée par Guy Loudière, directeur de la formation et du développement, la fédération était au côté de Carole Edon-Lamballe, responsable d’établissement de l’Irsap, ainsi que de la directrice du CFA, Nadine Malplate, l’initiative a été saluée en présence des apprentis de la première promotion et d’employeurs.

L’objectif pour la fédération, à l’origine du financement par le fléchage de la taxe d’apprentissage des entreprises du secteur, est de reproduire des Uda sur d’autres territoires afin de créer les conditions d’accueil de proximité qui manquent aujourd’hui, et de répondre ainsi à une demande locale des entreprises.

Cette ouverture s’est faite avec le soutien du Conseil régional. Les conditions de délivrance de la formation relèvent de la responsabilité de l’Irsap, garant de la qualité du parcours pédagogique et du suivi des apprenants, grâce à cinq priorités qui sont la promotion des métiers auprès des publics (familles, jeunes, demandeurs d’emplois de moins de 26 ans), la promotion de la mixité auprès des bénéficiaires des services, le développement de soi et la création d’entreprises, la professionnalisation (améliorer des conditions de travail, construction de parcours professionnels, rénovation de la classification des métiers), la valorisation de l’égalité professionnelle.

Une double originalité

L’originalité est double avec une première section d’Assistants de vie aux familles (Advf) par la voie de l’apprentissage en Normandie démontrant la volonté d’ouverture de la Région vers les titres du Répertoire national des compétences professionnelles (Rncp), n’existant pas jusqu’alors. Un comité de pilotage se réunira plusieurs fois dans l’année, permettant de faire le point avec des apprenants et des formateurs, la Région ainsi que la Fesp.

L’initiative de la fédération fait suite à l’identification des besoins de ses adhérents en termes de réponses aux tensions sur le recrutement. La fédération a programmé un déploiement du dispositif avec l’inauguration d’une nouvelle Uda à Caen début septembre puis, à l’issue des échanges en cours avec le Conseil régional des Pays de la Loire, deux lancements d’expérimentations début 2018 sur des sites privilégiés, à Nantes et Angers.

La professionnalisation par la formation est l’un des enjeux majeurs dans le secteur. En 2016, près d’une entreprise sur trois a fait bénéficier à ses salariés d’une formation spécifique. La proportion monte à plus de 80 % pour les entreprises adhérentes de la Fesp. Et plus d’une sur deux, accompagnée par la Fesp, a mis en place un plan de formation.

Mobiliser l’alternance pour professionnaliser

Pour accompagner le développement du secteur des Sap, la fédération poursuit depuis 2002, et en partenariat avec la CCI d’Alençon de nouvelles voies de recrutement pour ce secteur économique à fort potentiel d’emplois. La Fesp a, en outre, mis en œuvre en 2010 un Plan national de développement de l’alternance (Pnda) dédié aux Sap qui a permis, à ce jour et en s’appuyant sur un réseau national de partenaires, d’accueillir et former plus de deux mille apprenants sur l’ensemble du territoire.

Pour compléter ce dispositif a été inauguré en 2013 à Alençon la Maison domotique d’application pédagogique (Mdap), premier living lab anticipant l’émergence de la silver économie et alliant technologies et innovation avec les savoir-être et savoir-faire indispensables aux métiers des Sap. Marque d’excellence de la formule : les plus de huit cents apprenants formés par le CFA à ce jour obtiennent un taux d’insertion supérieur à 90 %.

Cette approche résultante d’une connaissance de situations vécues a favorisé l’expérimentation et la consolidation de modèles économiques originaux autour de l’alternance, notamment en termes de création du protocole d’alternance et de calcul des seuils de rentabilité.

Ainsi, l’alternance dans les métiers des Sap est l’un des grands défis du secteur pour les années qui viennent. L’investissement financier de la Fesp confère à la fédération une sensibilité unique qui en fait un acteur pionnier en la matière.

Retourner aux articles