Vous êtes ici

Toute l'actualité

Les onze candidats à la Présidentielle 2017 interrogés par la FESPLes onze candidats à la Présidentielle 2017 interrogés par la FESP

Programmes Présidentielle : les candidats répondent à la FESP

La FESP a interrogé tous les candidats à l'élection Présidentielle. Vous pouvez consulter et télécharger leurs réponses au bas de cette page. La liste des réponses est mises à jour en fonction des retours des candidats.

Comme à chaque scrutin national, la Fédération du service aux particuliers (FESP) interroge les candidats pour connaître leurs intentions en faveur du secteur des Services à la personne (Sap). Tous les candidats ont reçu les documents présentant les valeurs et les mesures dégagées et portées par les dirigeants de structures du secteur adhérents à la FESP, issues des travaux des commissions "métiers" et des séminaires des administrateurs de la fédération menés pendant les douze derniers mois.

Ainsi, les huit questions portent sur les grands enjeux de développement de l'activité et de création d'emplois propres aux Sap. La fédération porte une attention particulière aux réponses données par les candidats sur les mesures à mettre en œuvre en faveur de la baisse du coût du travail et de la flexibilité du temps de travail. Leurs intentions en matière de lutte contre la concurrence déloyale de certains acteurs et de pratiques discriminantes des trop nombreuses collectivités territoriales à l'encontre des entreprises sont également des sujets très prégnants pour la fédération. Enfin, les professionnels des Sap souhaitent savoir ce que les candidats entendent mettre en œuvre pour garantir les principes fondamentaux du secteur tels que le droit de libre choix de son intervenant à domicile par la personne aidée, ou encore de liberté d'entreprendre.

Dix mesures urgentes

La FESP a également transmis aux candidats les dix mesures phares dégagées par ses adhérents pour développer l'activité et l'emploi dans le secteur. Parmi ces mesures, la fédération souligne l'urgence de mettre en place, comme en Suède, le dispositif de subrogation qui permet au bénéficiaire du service d'activer un crédit d'impôt à effet immédiat et ainsi de ne débourser que les 50% de ce qu'il consomme, tout en assurant 100% du paiement du service auprès de la structure intervenante grâce à un dispositif de créances constituées auprès des banques et cessibles. 

D'autres mesures sont également très attendues telles que la révision immédiate de la loi d'Adaptation de la société au vieillissement (ASV) pour lever les freins à l'activité du fait des agissements illégaux de nombreux conseils départementaux refusant d'instruire les demandes d'autorisation de création de structures, ou encore en ouvrant l'accès du crédit d'impôt famille aux professions libérales pour les crèches et micro-crèches, et à la garde d'enfants à domicile.

Retrouver les 10 mesures urgentes de la FESP : http://fesp.fr/actualite/presidentielle-la-fesp-presente-ses-dix-mesures-aux-candidats

Retourner aux articles