Vous êtes ici

Toute l'actualité

Affluence à la réunion niçoise sur la formation professionnelle.Affluence à la réunion niçoise sur la formation professionnelle.

Alpes-Maritimes La Fesp sensibilise les dirigeants aux outils de recrutement

La Fesp a participé à la réunion de sensibilisation et d'information des dirigeants de structure de services à la personne des Alpes-Maritimes. L'occasion de faire connaître les outils et les initiatives de la fédération et de ses partenaires pour surmonter les tensions sur le recrutement.

La Fédération du service aux particuliers (Fesp) a rencontré les dirigeants des structures de Services à la personne (Sap) le 18 septembre 2017, à Nice, lors d'une session de sensibilisation aux solutions de recrutements et de formation professionnelle, organisée par la Direccte et l'Union pour l'entreprise des Alpes-Maritimes 

Après une introduction de Guy Loudière, directeur de la formation et du développement de la Fesp, sur les enjeux de sécurisation des parcours professionnels, Claude-Lise Trémolieres, responsable de service à la Direccte 06 en charge des Sap et de l'Economie sociale et solidaire (ESS), a présenté le cadre de la "charte qualité" et les actions structurantes pour le secteur contenues dans le contrat de filière des Sap, signé notamment par la fédération et les ministères de l'Economie et des Finances, ainsi que des Affaires sociales en février dernier.

Desserrer les tensions sur le recrutement

Les équipes de Pôle Emploi ont développé les réponses pouvant être apportées aux difficultés récurrentes de recrutement pour les structures du secteur. Près de 5200 offres d'emploi sont actuellement proposées dans le secteur des Sap. Plus de 80 % des postes proposés sont satisfaits dans un délai moyen de vingt-huit jours ce qui place le département parmi les plus performants en France. Les cinq métiers les plus recherchés par les employeurs du secteur sont assistant auprès d'adultes (1607 offres), assistant auprès d'enfants (1527), services de confort (1337), accompagnement médico-social (136) et action sociale (9). Environ 7700 demandeurs d'emploi inscrits dans le secteur des Sap en Alpes-Maritimes, dont 61 % de femmes. Plus d'un sur deux a un niveau inférieur au bac.

La Méthode de recrutement par simulation (MRS) permet d'attirer des profils n'étant pas issus du secteur d'activité. La Période de mise en situation en milieu professionnel est, quant à elle, une opportunité pour l'entreprise de faire découvrir des métiers et préparer son recrutement ; par ailleurs, Pôle Emploi a également présenté les mesures d'aides au recrutement avec l'Allocation formation préalable au recrutement (Afpr) et les Préparations opérationnelles à l'emploi (POE). Tous ces dispositifs, trop peu connus, permettent pourtant d'adapter et développer les compétences professionnelles à l'emploi proposées par la structure.

L'intervention de Pôle Emploi s'est terminée une information sur les"48 heures pour l'emploi", qui se dérouleront le 19 octobre 2017 sous forme d'un job dating dans les locaux de Pôle emploi à Grasse, et le 20 octobre, à Nice nord.

Informations pratiques

Ensuite, les Opca du secteur ont présenté les actions de préparation opérationnelle à l'emploi  dans le département pour faciliter et aider au recrutement de personnes formées pour les structures. La Fesp, quant à elle, a présenté les dispositifs de formation par alternance avec le contrat d'apprentissage et le contrat de professionnalisation en compagnie de l'Opca de la branche, Agefos-Pme. Les Opca ont également présenté les informations pratiques sur la sécurisation des parcours professionnels et le maintien de l'employabilité des salariés. C'était également l'occasion de revenir sur l'entretien professionnel, le socle de connaissances et de compétences au travers du dispositif "Cléa", première étape vers la certification.

La Fesp a présenté également sa convention signée avec l'Agefiph en faveur de l'accès aux salariés en situation de handicap aux emplois du secteur. Le département a pris la parole sur le sujet de l'autorisation et expliqué l'étape d'analyse de l'état de l'offre, et de mesure des besoins sur l'ensemble du département avant de donner de nouvelles autorisations. Une approche contestée par la Fesp qui pointe un abus de la part de la collectivité qui empêche ainsi toute initiative sur le secteur.

Retourner aux articles