Vous êtes ici

Toute l'actualité

Alpes-Maritimes La FESP et Cap Emploi agissent pour la prise en compte du handicap

La FESP a rencontré les équipes de Cap Emploi intervenant dans les Alpes-Maritimes pour travailler à l'amélioration de l'insertion dans l'emploi des personnes en situation de handicap. L'objectif de cette première rencontre était de mieux faire connaître les métiers des services à la personne et d'avancer sur le repérage des situations de handicap compatibles avec les contraintes de ces métiers.

Dans le cadre de la convention signée par la Fédération du service aux particuliers (FESP) avec l’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (AGEFIPH), la fédération a organisé, le 26 avril 2018 à Saint-Laurent du Var dans les locaux de Cap Emploi et d’Handi’Job, une rencontre avec l’ensemble des référents Cap Emploi des Alpes-Maritimes.

Partenaire de la fédération, l’Institut de formation pharmacie-santé (IFPS), a présenté les possibilités d’acquisition de compétences et de diplômes en lien avec les métiers des Services à la personne (Sap) et, plus particulièrement, celles répondant aux situations des demandeurs d'emploi handicapés. Rappelant les possibilités ouvertes par les contrats de professionnalisation et contrats d’apprentissage, les intervenants de la FESP et de l’IFPS ont développé des pistes parfois peu connues ou utilisées par les prescripteurs de l’insertion dans l’emploi. L’échange a également été l’occasion de faire le point sur les quinze offres d’emplois des adhérents de la FESP déposées à Cap Emploi sur des postes d’intervenants à domicile et de responsables de secteur.

Repérer les besoins et les compatibilités

Côté employeurs les questions sont nombreuses. Comment répondre à l’attente des structures adhérentes sachant que celles-ci ne maîtrisent pas forcément les modalités d’accès aux services de Cap Emploi, les différentes aides mobilisables et auprès de quel acteur les mobiliser ?

La rencontre a permis de présenter les cinq axes de la convention FESP/AGEFIPH dont celui portant sur le repérage des compatibilités entre, d’une part, les réalités des postes et fonctions dans la structure et au domicile du client et, d’autres part, les réalités de vie au travail du futur salarié. A cette fin, les participants ont décidé d’une organisation de travail en vue de l’élaboration d’un modèle de procédure de recrutement répondant aux contraintes de la personne comme de l’employeur.

Au-delà des salariés handicapés déjà en emploi, plusieurs employeurs, adhérents de la fédération, ont exprimé leur volonté de s’engager encore plus fortement auprès des demandeurs d’emplois handicapés. Les métiers les plus représentés aujourd’hui dans cette démarche sont ceux de l’aide à domicile auprès de personnes âgées et de la garde d’enfants, mais concerne aussi des fonctions transversales telles que la gestion de planning ou de coordination d’équipe.

Mieux faire connaître les Sap

Cette rencontre a également été l’opportunité de répondre aux questions des référents de Cap Emploi portant notamment sur les restrictions de poste inhérentes à des avis médicaux au regard de l’activité, et les possibilités données aux entreprises d’aborder la question de l’aménagement des postes. Les restrictions portent dans la grande majorité des cas, sur le port de charges, le temps de trajet, la station débout prolongée.

La FESP a annoncé l’organisation d’une série de tables rondes sur ces sujets, le 15 juin prochain à Saint-Laurent du Var, en présence des représentants des institutions du département concernées par le handicap, l’Agefiph, et les autres partenaires de la fédération.

Cet évènement sera suivi d’un cocktail déjeunatoire. La FESP entend faire de cette première rencontre avec une direction territoriale de Cap Emploi, ainsi que des tables rondes, un exemple à suivre sur d’autres territoires qui seraient volontaires.

Retourner aux articles