Vous êtes ici

Toute l'actualité

Silver économie Grenoble : la FESP rapproche aide à domicile et technologies

Les acteurs de l'aide à domicile du département de l'Isère et de l’écosystème technologique de la Silver économie se sont réunis à l'initiative d'IserAdom, à la Chambre de métiers et de l’artisanat de Grenoble pour échanger sur les solutions d'adaptation des métiers du services à la personne et des offres aux besoins des séniors en Isère.

Co-organisé le 8 octobre 2018 à Grenoble, par IserAdom, la Chambre de métiers et de l'artisanat de l'Isère, France silver éco, et le Technopole Alpes soins domicile autonomie (Tasda), le colloque "Adaptation des métiers et des offres aux besoins des séniors : une opportunité !", a permis de faire le point sur les enjeux d'un secteur en forte mutation.

D’ici 2030, les personnes de plus de 85 ans seront trois fois plus nombreuses qu'aujourd'hui et celles souffrant d’une pathologie chronique, plus ou moins invalidante, devrait augmenter de 3 millions d’ici 2020.

La vice-présidente du Département de l'Isère en charge de la dépendance et des handicaps, Laura Bonnefoy, est intervenue pour rappeler qu'"En tant que 1er acteur des solidarités humaines, le conseil départemental de l'Isère accompagne du mieux possible ses aînés. En 2018, ce sont 191 millions d'euros (+3,1 %) qui auront été consacrés aux personnes âgées..."

Parmi les nombreux intervenants, locaux et nationaux, la Fédération du service aux particuliers (FESP) a été invitée à présenter les réalités des structures d'aide à domicile face aux enjeux d'équilibre économique et de pérennité de l'activité. Saint-Gobain ou encore Schneider ont également développé leurs initiatives dans le cadre de la silver économie, de même que les changements auxquels l'ensemble des professionnels doivent s'attendre dans la réalisation de leurs métiers.

L'évolution des filières professionnelles

Alors que la siver économie est au coeur de l'actualité, les grands acteurs comme les petits s'emparent de cette question du vieillissement et de l'adaptation des besoins des séniors. Si chaque filière évolue, celles du batiment, de l'énergie, de l'artisanat, du commerce, du secteur médico-social et, bien entendu, des services à la personne, sont particulièrement contraintes par un contexte de tension sur le financement de la dépendance, mais aussi des nécessités nouvelles liées à la protection des personnes et des données.

Le médico-social est central dans ces développements, mais l’innovation, pour être efficace, devra aussi concerner le bâtiment, les services de proximité, le transport, la nutrition, le médical… tout ce qui est nécessaire pour rester chez soi le plus longtemps possible dans les meilleures conditions.

La présentation des initiatives portées par IsèreAdom, ou par le département de la Moselle, par exemple, a montré l'importance d'une approche globale et coordonnée des services pour prévenir au mieux la perte d’autonomie et le soutien à domicile.

Retourner aux articles